1 MILLION $ POUR SOUTENIR LA PRODUCTION D’ICI

23 novembre 2020

Montréal, le 23 novembre 2020 – MELS annonce avec fierté les dix longs-métrages québécois de fiction et documentaire, bénéficiaires du Fonds MELS cette année. Les créateurs se partageront ainsi l’enveloppe totale d’un million de dollars.

« Pour MELS, il nous est essentiel de soutenir la production cinématographique québécoise.  Notre cinéma a fait ses preuves partout dans le monde grâce aux talents d’ici et nous sommes fiers d’y contribuer à notre façon. Aider nos artisans à réaliser leurs projets sera toujours une priorité pour nous », mentionne Martin Carrier, président de MELS. Le Fonds MELS prend la forme d’un soutien à la production, comprenant les services de location d’équipement, la postproduction image et son ainsi que les effets visuels.

 

Les projets retenus sont :

 

LES ENFANTS DU LARGE (long-métrage documentaire)

Scénarisation et réalisation : Virginia Tangvald

Production : micro_scope et ONF (Élaine Hébert, Isabelle Couture, Nathalie Cloutier)

 

Virginia n’a connu son père, l’aventurier Peter Tangvald, qu’à travers les éloges des journaux et ses populaires récits autobiographiques. Après avoir fait faillite à Beverly Hills dans les années 50, ce charismatique Norvégien a passé le reste de sa vie à arpenter les océans sur un voilier construit de ses mains, défiant les conventions et les éléments. Marié sept fois, il a perdu deux de ses épouses en mer avant de sombrer à son tour aux côtés de sa fille de 8 ans quand son bateau a fait naufrage dans les Antilles en 1991. Seul survivant de cette tragédie, son fils Thomas a adopté la même vie d’errance jusqu’à ce que son voilier disparaisse en 2014 sans laisser de trace. L’enquête de Virginia l’emmène aux quatre coins du monde alors qu’elle tente de lever le voile sur les secrets de sa famille. Lorsque les révélations troublantes et les morts suspectes s’accumulent, elle découvre que son père n’est pas le héros qu’elle avait idéalisé toute sa vie, comme tant d’autres avant elle.

 

L’INHUMAIN (long-métrage fiction)

Scénarisation et réalisation : Jason Brennan

Production : 10614726 Canada Inc. (Nish Media : Jason Brennan)

 

Mathieu est un brillant neurochirurgien avec une vie professionnelle et personnelle en chute libre. Divorce imminent, perte d’emploi, abus de substances, la crise de la quarantaine provoque toute une dérape. De plus, le décès soudain de son père le force à retourner chez lui en territoire Anishiinabe, un lieu qu’il tente d’éviter depuis sa jeunesse. Néanmoins, Mathieu accepte d’aller déposer les cendres de son père au coeur de leur territoire ancestral et souhaite du même coup se retrouver. L’escale loin de la ville s’annonce comme une belle pause jusqu’au moment où Mathieu réalise qu’il est maintenant la proie d’une créature maléfique connue comme étant le Wendigo. Le pèlerinage de Mathieu devient rapidement un cauchemar inimaginable, qui le changera à jamais. Qu’on le veuille ou non, nos vices finissent toujours par nous rattraper.

 

SAM TATA DANS LES VILLES (long-métrage documentaire)
Scénarisation et réalisation: Manon Cousin

Production: Cent Trente 8 Films (Manon Cousin)

 

Sam Tata, dans les villes est une odyssée photographique qui nous transporte de l’Orient mythique de l’époque coloniale vers l’Amérique libre de l’après 2ième guerre mondiale. Le photographe Sam Tata s’est retrouvé au coeur de révolutions marquantes : à Bombay pour l’indépendance de l’Inde, à Shanghai à l’arrivée des communistes de Mao et à Montréal au coeur de la Révolution Tranquille. Nous retrouvons immortalisés sur pellicule de nombreux artistes québécois et étrangers et les événements majeurs de l’Histoire contemporaine que son oeil intuitif a su si bien captés.

 

305 BELLECHASSE (long-métrage documentaire)

Scénarisation et réalisation: Maxime-Claude L’Écuyer

Production: Tulp Films (Maxime-Claude L’Écuyer)


Le documentaire 305 Bellechasse est une porte d’entrée pour accéder à la richesse de la vie créative d’artistes qui ont établi leur atelier dans cette ancienne usine de fabrication de vêtements. Situé à la jonction des quartiers de la Petite Patrie, du Mile End et de La Petite Italie, le 305 de la rue de Bellechasse est devenu, au fil du temps, un repaire d’artistes de talent et de renom, un des lieux phares de la peinture contemporaine montréalaise. En octobre 2018, l’immeuble qui appartenait à la famille Shiff depuis 1948, a été vendu aux investissements 650 Wellington Ltee (Hillpark/Shiller/Mondev). Ainsi, l’éviction des artistes du 305 Bellechasse nous amène à réfléchir, par le phénomène de gentrification, à l’exode des artistes et de leurs espaces de créations hors des quartiers centraux de la métropole.

LA BATAILLE POUR L’ÂME DU QUÉBEC (long-métrage documentaire)

Scénarisation et réalisation: Francine Pelletier

Production: Peripheria (Yanick Létourneau)


Bataille pour l’âme du Québec est un film documentaire sur la transformation politique en cours au Québec. Réalisé par la journaliste et réalisatrice Francine Pelletier, il emprunte la formule du documentaire de « point de vue » et fait l’autopsie de la montée de la droite identitaire au Québec en  tentant de comprendre comment le Québec est passé, en l’espace de 20 ans, d’un nationalisme inclusif, ouvert sur le monde, à un nationalisme replié sur lui-même, suspicieux des élites et des immigrants. Il examinera notamment comment la prolifération actuelle de groupes identitaires ne se passe pas en vase clos mais fait bel et bien partie d’un écosystème.

 

CETTE MAISON (long-métrage documentaire)

Scénarisation et réalisation : Miryam Charles

Production: Embuscade Films (Félix Dufour-Lapièrre, Nellie Carrier)

 

Bridgeport, 17 janvier 2008. Une adolescente est retrouvée pendue dans sa chambre. Alors que tout laisse croire à un suicide, le rapport d’autopsie révèle une autre évidence. Dix ans plus tard, la réalisatrice et cousine de l’adolescente examine les causes passées ainsi que les conséquences futures de ce crime non résolu. Telle une biographie imaginée, le film explorera la relation entre la sécurité du lieu habitable et la violence qui peut la mettre en péril.

 

BILLY (long-métrage documentaire)

Scénarisation et réalisation : Lawrence Côté-Collins

Production: COOP Vidéo (Lawrence Côté-Collins, Hany Ouichou)

 

Le 1er décembre 2012 la vie de Billy a tragiquement basculé durant une psychose schizophrénique. À 31 ans, il plaide coupable pour meurtre au deuxième degré et homicide involontaire. À travers un documentaire de collages et d’archives inédites de Billy, Lawrence plonge dans la tête créative de son ami pour exhumer les voix cauchemardesques qui l’ont mené à la perte de maîtrise de sa vie.

 

JOUVENCELLES (long-métrage documentaire)

Scénarisation et réalisation: Fanie Pelletier

Production: 9400-7572 Québec Inc. (Cinquième Maison : Fanie Pelletier, Audrey D. Laroche) 

 

Jouvencelles est une immersion dans la vie intime et virtuelle de trois groupes d’amies québécoises entre 15 et 18 ans. Leur expérience singulière nous conduit à la découverte d’une expérience plus globale, celle d’une génération submergée par un nouvel espace médiatique sans frontières

géographiques. Aux vécus de ces Québécoises s’entremêlent ceux d’adolescentes aux quatre coins du globe, que l’on rencontre à travers leurs vidéos Web. Fresque anthropologique et poétique, Jouvencelles dresse un portrait percutant de l’adolescence féminine contemporaine.

 

LE PLEIN POTENTIEL (long-métrage documentaire)

Scénarisation et réalisation: Annie St-Pierre

Production: Métafilms inc (Sylvain Corbeil, Audrey-Ann Dupuis-Pierre, Annie St-Pierre)

 

Entre dévoilement de l’absurde et regard empathique, Le plein potentiel dresse un portrait fracassant de l’univers du coaching, un phénomène moderne envahissant, incarnant une quête perpétuelle et universelle : être soi, en mieux.

 

NIAGARA (long-métrage fiction)

Scénarisation et réalisation: Guillaume Lambert

Production: Entract Studios (Tim Ringuette)

 

Trois frères dans la cinquantaine que tout oppose doivent reprendre contact pour les funérailles de leur père, décédé sur le vignoble du frère aîné d’un malheureux Ice Bucket Challenge.

 

 

À propos du Fonds MELS

Le Fonds MELS s’adresse à des producteurs ou à des réalisateurs québécois qui souhaitent compléter leur financement à l’étape de la production et(ou) de la postproduction de leurs projets de longs-métrages de type documentaire ou fiction. Pour connaître les critères d’admissibilité, visitez le fondsmels@mels-studios.com.

 

À propos de MELS

Membre de Groupe TVA, MELS Studios et Postproduction jouit d’une notoriété considérable dans l’industrie du cinéma. Forte de sa signature – Complice de vos projets – et de l’expertise de ses quelque 350 professionnels, l’entreprise offre notamment des services de location de studios et d’équipement, d’effets visuels, de postproduction image et son, de distribution, de mobiles de production et de diffusion cinématographique, télévisuelle, Web et sur appareils intelligents.